les conseils des specialistes

Le drafting en natation ? Conseils de placement et exercices spécifiques pour bien prendre la vague en natation

Le drafting en natation ? Conseils de placement et exercices spécifiques pour bien prendre la vague en natation
Vidéo triathlon et natation : Julien Sauvage (11ème au J.O. de Londres sur 10 km Eau Libre) nous explique Comment bien drafter en natation
 
Bien souvent négligé à tort par les triathlètes et les nageurs d’eau libre, le drafting en natation est parfois même plus important qu’en vélo. Le drafting ou aspiration en natation permet de nager plus relâché et détendu. La maîtrise de cet exercice permet au nageur de préserver une énergie précieuse pour la suite de l’épreuve.
 
Nous avons demandé à Julien de nous expliquer comment drafter efficacement en natation, et quels sont les exercices à réaliser à l’entrainement pour travailler efficacement la prise de vague en natation et triathlon.

 
















Quelles sont les zones préférentielles pour le drafting ?

Les zones préférentielles pour prendre la vague sont, la hanche et le remous derrière les pieds. Le sillon  crée par le nageur est en forme de V,  pour bien prendre l’aspiration latérale il faut se trouver sur la barre du V et pas au-delà. Pour bien profiter de l’aspiration derrière il faut être le plus près possible de la pointe du V, donc immédiatement derrière le nageur de tête.
La vague en natation se situe dans un très petit volume autour du nageur. Un bon drafting en eau libre se pratique près du nageur de tête et non pas à plus de 50 cm.
Drafter à plus de 50 cm ne sert à rien, en effet à cette distance le nageur ne bénéficie pas de la vague crée par l’avancement du nageur à drafter.


Comment drafter efficacement ?

Il existe au moins deux façons différentes de bien drafter.
La première façon de drafter est de prendre la vague créée à l’arrière du nageur. Pour être correctement placé il faut pouvoir toucher les pieds du nageur de devant avec ses mains. Ce drafting a un double avantage, il permet de sauver de l’énergie mais aussi de lever moins souvent la tête en se focalisant uniquement sur les pieds du nageur de tête.
L’idéal si l’eau est transparente est de suivre les pieds sans lever la tête, si l’eau est plus trouble il faut sentir les remous avec les doigts et gérer la direction et l’écart grâce à l’intensité des remous.
En compétition il est redoutablement efficace, il suffit juste de lever la tête de temps en temps pour surveiller le pack et le cap.

L’autre solution est de prendre la vague directement sur le côté du nageur devant, en plaçant sa tête au niveau de ses hanches et en se collant le plus possible. Cette technique reste toutefois dangereuse puisqu’on se retrouve dans le rayon d’action des bras propulseurs du nageur de tête. Il faut arriver à caler son rythme de bras sur le nageur drafté. Cette technique demande beaucoup d’attention et peut être source d’énervement en course. Je la conseille uniquement sur des moments courts.


Avez-vous des exemples d’exercice pour travailler le drafting ?

Le drafting est très important en compétition, comme en cyclisme drafter en natation permet d’économiser son énergie.
La vague en natation se situe dans un très petit volume autour du nageur. Un bon drafting en eau libre se pratique près du nageur de tête et non pas à plus de 50 cm. Pour bien maitriser ces points il faut le travailler à l’entrainement.
Je vous propose un exercice spécifique le drafting.
A deux nageurs
Sur une série de 10 fois 2 min
En changeant à chaque 2 min :
Le nageur 1 drafte le nageur 2 par le coté puis  Le nageur 2 drafte le nageur 1 par la côté
 
Le but du  nageur qui est drafté est de surprendre l’autre par des accélérations et des changements de rythme de façon à le faire sortir de sa vague, le but du nageur drafteur est de rester dans la vague. Cet exercice demande à la fois d’être observateur et très réactif.

Interviewé par Loïc Branda, créateur de nager-en-eau-libre.fr et swimtheriviera.com, Julien Sauvage n’est pas un inconnu. Sélectionné au Jeux Olympique de Londres 2012 sur le 10 km en eau libre, il confie à nager-en-eau-libre.fr son expérience sur les spécificités de la natation en eau libre.

Palmarès de Julien 
Jeux Olympiques
Londres 2012 11ème 10 km
Championnats du Monde
Shangaï 2011, 8ème 10 km
Roberval 2010, 22ème 5 km
Rome 2009, 18ème 5 km
Championnats d’Europe
Budapest 2010, 5ème 5 km
Dubrovnik 2008, 15ème 5 & 10 km
Budapest 2006, 9ème 5 km
Coupe du Monde FINA
Circuit FINA 2012, Victoire Coupe du Monde 15 km Rosario (Argentine)
Championnats de France
3 Titres de Champion de France


 
Interview réalisé par Loïc Branda
Montage vidéo Joris Bouchaut
Crédits photos Loïc Branda « DVD Nager en Eau Libre avec Loïc Branda » Tous droits réservés